Sékou Coulibaly


photo

Poste :
Doctorant

Adresse :
Ecodiv URA/EA1293, IRSTEA, FED Scale CNRS
Bât Blondel - UFR Sciences & Techniques
Normandie Université, Université de Rouen
F-76821 Mont Saint-Aignan Cedex

Tél : 0235142059 ou 0622725731

mail : sekou-fanta-mad.coulibaly@univ-rouen.fr















Titre de thèse et résumé


Sujet de thèse : Effets des changements de pratiques agronomiques sur la biodiversité fonctionnelle des sols - conséquences sur les stocks de Carbone

Contexte et Objectifs :
Le constat peut être fait qu’au cours des cinquante dernières années, la fonction des sols comme support de la production végétale a été privilégiée dans une optique de suffisance alimentaire. Cela a amené à une simplification extrême et unique des fonctions des sols, avec une intensification des pratiques et l’oubli des potentialités pédoclimatiques ou du fonctionnement biologique.
Cette thèse s’inscrit dans le cadre du projet AGROBIOF sur l’effet des changements de pratiques agronomiques sur la biodiversité fonctionnelle des sols et ses conséquences sur trois fonctions ou caractéristiques écologiques importantes des sols agricoles : le stockage de C, la mise à disposition d’azote pour les plantes et la stabilité structurale. Ce projet est soutenu par la région Haute-Normandie via le GRR VASI. L’étude vise à caractériser l'impact de pratiques culturales innovantes telles que l’introduction de légumineuses, la diminution de la fertilisation totale, la réduction de l’utilisation de phytosanitaires ou la diversité de la succession culturale dans les rotations agricoles sur (i) la diversité des communautés de la macro- et de la mésofaune du sol et (ii) sur le fonctionnement du sol en termes de stockage du Corganique, de disponibilité d’N et de stabilité structurale.
L’impact des pratiques culturales sur les biocénoses et le fonctionnement du sol ont fait l’objet de nombreuses études. S’il est admis que les biocénoses du sol diffèrent entre labours et pratiques simplifiées ou en fonction des associations de culture et/ou de la qualité des apports organiques, des consensus forts peinent à émerger. Ceci réside essentiellement dans le fait que l’effet d’un changement d’usage des sols et/ou des pratiques culturales n’impacte pas directement les biocénoses du sol mais modifie à la fois les caractéristiques physiques et chimiques des sols. Qu’ils soient directs ou indirects, ces changements entrainent des modifications importantes de la dynamique des matières organiques des sols agricoles, ayant pour conséquence bien souvent la perte de Corg. La compréhension des mécanismes sous-jacents à ces modifications induites constitue un enjeu environnemental et économique majeur pour les exploitations agricoles soumises à des pressions croissantes comme la limitation des intrants azotés.

Dernières publications


Coulibaly S.F.M., Coudrain V., Hedde M., Brunet N., Mary B., Recous S., Chauvat M. (2017) Effect of different crop management practices on soil Collembola assemblages: a 4-year follow-up. Applied Soil Ecology 119, 354-366. pdf

Sauvadet M., Chauvat M., Fanin N., Coulibaly S.F.M., Bertrand I. (2016) Comparing the effects of litter quantity and quality on soil biota structure and functioning: application to a cultivated soil in Northern France. Applied Soil Ecology 107, 261-271.

Forey E., Coulibaly S.F.M., Chauvat M. (2015) Flowering phenology of a herbaceous species (Poa annua) is regulated by soil Collembola. Soil Biology and Biochemistry 90, 30-33. pdf

Voir toutes les publications