Edouard Quibel

Doctorant

Activités de recherche

Dans le contexte de changement climatique, la plantation forestière constitue une voie privilégiée pour les stratégies d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre. L’adaptation des peuplements forestiers aux changements climatiques est un prérequis à tout objectif d’atténuation. La phase de plantation suppose des opérations sylvicoles destinées à favoriser le développement des plants en éliminant la concurrence herbacée. Des méthodes innovantes pour la préparation du sol ont été développées mais doivent être évaluées. Elles utilisent des outils légers montés sur mini-pelle comme le scarificateur réversible (SR) ou le sous-soleur multifonction (SSM) qui permettent un travail localisé du sol respectivement jusqu’à 30 cm et 60 cm de profondeur. Cependant, de nombreux travaux en milieu agricole ont démontré que le travail mécanique provoque un déstockage du Carbone Organique du Sol (COS). Le projet CAPSOL, a ainsi pour objectif d’évaluer les conséquences des travaux de préparation mécanique du sol (SR et SR+SSM) lors de la phase de plantation des peuplements forestiers sur les stocks de COS. Il s’agit de mesurer les stocks de COS en quantité et en qualité au sein des horizons organiques de litière et des horizons minéraux jusqu’à 60 cm. Pour ce faire, CAPSOL s’appuie entre autre sur le réseau expérimental national Alter, pour Alternative aux herbicides.

 

Mots-clés recherche

  • Stocks de carbone
  • Matiere organique
  • Sols forestiers