milieux étudiés et approches

Les milieux étudiés couvrent une gamme importante d’écosystèmes naturels ou semi-naturels faiblement antrhopisés (pelouses calcicoles sèches, prairies méso-hydrophiles à hydrophiles, forêts). Le laboratoire travaille également sur des projets de recréation de sol et d'écosystèmes dans le cadre de réhabilitation de sites après exploitation (e.g. carrières)  et plus rarement sur des agrosystèmes dans lesquels les pratiques de gestion sont vues comme des facteurs environnementaux à part entière agissant sur les biocénoses des sols. L’approche scientifique combine :

La description in situ des communautés biologiques et du fonctionnement de l’interface sol-végétation.
Les expérimentations au champ permettant de tester la réponse de l'interface sol-végétation aux pratiques de gestion en "conditions réelles".
Les expérimentations en conditions contrôlées (phytotron, serre, hall expérimental) permettant de tester des hypothèses relatives aux mécanismes d'interactions biologiques (e.g. compétition, facilitation) et aux effets de ces interactions sur le fonctionnement biologique de l’interface sol-végétation.